MINERAL_PORTRAIT_Valérie.jpg

Valérie Blanchard

La pratique de la céramique est pour moi une façon de m'ancrer dans le moment présent, d'apaiser mon esprit et de partager, tout simplement. Ce qui m'inspire avant tout sont les humains, ceux de mon entourage, ceux qui rendent notre quotidien plus vivant et leur façon de rassembler et de partager. La complexité d'une personne, sa façon d'être, son unicité peut faire naître une idée, une forme, un motif à immortaliser dans l'argile. En créant des objets qui sont en constante évolution, je souhaite faire partie de leur quotidien en offrant une parcelle de cette beauté et de cet apaisement que procure le travail artisanal. Ainsi, je préconise les formes organiques, la simplicité des décors, le dénuement de l'argile et les textures visuelles et tactiles qui apporte une touche plus humaine à nos rituels.

Étant actuellement étudiante en métier d'art, j'explore la matière et je consolide mes apprentissages tout en ayant en tête un projet qui prend doucement son envol : Les attablés. Je ne produis pas de collection pour l'instant, préférant réfléchir et développer tranquillement quelques objets.

Découvrez-en davantage sur Valérie

Qu'est-ce que tu aimes de la coopérative de céramistes Minéral?

La créativité des membres qui se traduit par leur production céramique et par leurs idées pour développer la coopérative.

De quelle façon es-tu impliqué.e dans la coopérative Minéral?

Je suis co-fondatrice de Minéral, trésorière au CA, membre du Comité de direction et du Comité de formation et compagnonnage. Par ces multiples rôles, je m'assure du bon fonctionnement de la coop.

Quel est ton parcours en céramique?

 

De 2015 à 2019, j'ai pratiqué la céramique dans des cours de loisir, en explorant le tournage, le façonnage et les cuissons raku. En 2019, j'ai débuté un DEC en Céramique au Centre de céramique Bonsecours, formation qui se poursuit jusqu'en 2022. Entretemps, j'ai cofondé Minéral qui m'a permis d'en apprendre plus sur le démarrage d'entreprise artisanale.

 

As-tu d'autres pratiques (artistique, artisanal ou autre) qui enrichissent ta pratique de la céramique?

 

J'ai une formation d'architecte paysagiste et quelques années de pratique qui m'ont permis de développer mon côté plus cartésien et planificateur, mais aussi ma sensibilité quant à mon environnement. Ces compétences se traduisent surtout dans la fonctionnalité des objets que je crée et dans les nombreuses tâches en amont de la création.

Que préfères-tu du travail de la céramique?

 

1- Le moment où je commence à tourner un objet: le centrage de la terre sur le tour qui demande à la fois une maitrise des mouvements et une grande concentration. 2- L'ouverture du four après une cuisson et la surprise (ou la déception!) de découvrir mes pièces et celles des autres.

Quels sont tes passe-temps, dans la vie?

 

Principalement la lecture, la marche (idéalement en forêt), la couture, partager de bons repas (dehors c'est encore mieux) et bien d'autres qui varient selon les saisons et les envies.

Quel est ton type de production favori, ou ta technique de création de prédilection?

 

Le tournage!

Qu'as-tu appris sur toi ou sur la vie en général, en travaillant avec l'argile?

 

À accepter l'imperfection et à laisser aller ce qu'on ne peut pas contrôler.

Quelle est ta plus grosse gaffe liée à la céramique?

Ça doit sûrement avoir un lien avec du moulage...

Y a-t-il un endroit dans le monde que tu aimerais visiter pour en apprendre davantage sur des techniques de céramique?

 

 Le Japon pour ses techniques traditionnelles et l'Australie pour la céramique contemporaine.

VALÉRIE-79707655_10157505543175395_2918345988898816000_n.jpeg
VALÉRIE-240526202_10159301457190395_6241252359272583795_n.jpeg
VALÉRIE-166709999_10158948667450395_2550803058518124512_n.jpeg

Images : Valérie Blanchard