MINERAL_PORTRAIT_Lauriane.jpg

Lauriane Louvet

Actuellement étudiante au Centre de Céramique de Bonsecours, j'ai quitté ma France natale après un bac en Histoire spécialement pour venir étudier la céramique au Québec. Comme dans tout apprentissage, l'expérimentation est essentielle, et c'est encore ma principale activité à la coopérative. Je me centrais majoritairement sur la terre blanche à mes débuts, mais depuis plusieurs mois, je me tourne doucement vers la terre noire, que je souhaite marier aux verts, aux noirs, aux gris ou encore aux blancs. Ces nuances, et le travail des textures qui s’y joint, m’évoquent principalement la roche volcanique colonisée par la nature verdoyante et assaillie par les vagues incessantes, paysage typique de la Réunion, mon île berceau.

 

L’Histoire est toujours une discipline chère à mon cœur et est également devenue une source d’inspiration inépuisable pour moi, particulièrement quand il s’agit des symbolismes religieux des différentes civilisations Antiques méditerranéennes. Cette approche esthétique sans cesse en mutation est le fruit de mon questionnement permanent, qui est celui de l’expression de la nature sauvage et de l’Histoire sur des pièces en argile. J'attache une grande importance aux contrastes de couleurs et de textures car j’aspire à représenter une sorte de complémentarité au sein de ma production. Je réalise aussi quelques pièces sculpturales, dans lesquelles je souhaite faire en sorte que même le plus petit détails ait son importance symbolique, dans l’espoir que mes sculptures soient d’humbles chasses au trésor. Mes pièces se veulent les échos de nos multiples moments de joie, de tranquillité et de fascination, à rire, à rêvasser, à méditer. À vivre, tout simplement !

Découvrez-en davantage sur Laurianne

Qu'est-ce que tu aimes de la coopérative de céramistes Minéral?

La solidarité entre les membres, le local très bien équipé et organisé, les cuissons régulières… tout!

De quelle façon es-tu impliqué.e dans la coopérative Minéral?

Dans le comité des communications, plus précisément dans la gestion des réseaux sociaux.

Quel est ton parcours en céramique?

 

Tout d'abord un stage intensif de trois jours chez une céramiste française à Lyon en 2019, puis depuis cette même année, étudiante au DEC Technique des Métiers d'Art au Centre de Céramique Bonsecours.

 

Qu'est-ce qui t'a amené vers la céramique?

 

Quand j'étais au secondaire, j'étais très attirée par tout ce qui était déguisements, au point d'en réaliser un moi même de A à Z pour le Carnaval de mon école. Durant l'élaboration des détails et des reliefs de ce costume, j'avais utilisé de l'argile auto-durcissante, et je pouvais passer des heures à la façonner, jusqu'à en faire des nuits blanches tant je ne voyais pas le temps passer et que m'y consacrer était un plaisir. Je suis revenue vers ce matériau durant mes années d'université, avec le même constat : j'adorais l'argile. Je me suis donc mise en quête d'un cursus pour apprendre sérieusement la céramique.

As-tu d'autres pratiques (artistique, artisanal ou autre) qui enrichissent ta pratique de la céramique?

 

Je dessine et je peins de temps à autre, mais j'aime par-dessus tout chanter.

Quelles sont tes sources d'inspiration principales?

 

Principalement la nature, plus précisément la nature tropicale de ma terre natale. Aussi, l'Histoire est une sorte d'inspiration pour moi, particulièrement l'Antiquité, et la mythologie gréco-égyptienne, riches en anecdotes et en symboles.

Quel est ton type de production favori, ou ta technique de création de prédilection?

 

J'apprécie particulièrement le tournage pour la régularité et la rapidité, et le façonnage pour la possibilité plus étendue de donner un aspect organique à une pièce. J'ai encore énormément de choses à apprendre sur ces deux techniques!

Qu'as-tu appris sur toi ou sur la vie en général, en travaillant avec l'argile?

 

La patience et la confiance. Il ne faut jamais désespérer et s’accrocher!

Quel est ton avis sur le classique débat entre l'utilitaire et le décoratif?

Selon moi, c'est un débat assez stérile qui n'apporte pas grand chose, car les deux fonctions se complètent parfaitement. Chacun a besoin de pièces utilitaires, mais nous aspirons aussi à décorer et personnaliser notre lieu de vie, et la céramique remplit très bien cette fonction. De plus, une pièce utilitaire peut aussi être décorative de par la recherche des motifs, de la forme, des couleurs, des glaçures, etc.

Quel est ton outil de prédilection dont tu ne peux te passer?

 

Une mirébauche à embout rond.

LAURIANE-FullSizeRender.jpeg
LAURIANE-IMG-2704.jpeg
LAURIANE-IMG-2744.jpeg

Images : Laurianne Louvet